Texte sur Alberto Campo Baeza, Académie d'Espagne à Rome, 1996